9 mai 2017

La SaintJeanPorteLatine à l’Atelier / 6 mai




A l’atelier, la veille des élections
Workshop  Monotype / Bière / Jus de pomme
Impressions de monotypes sur la grosse Berta 
(notre presse taille douce) 

Etapes : Dessiner au pinceau en couleur à 6 mains, ou à 10 mains,
Poser le papier, remettre les langes, appuyer sur le bouton!
Prononcer une petite formule magique...
Le plateau passe sous le gros cylindre,  et hop, c’est imprimé !
Boire une petite gorgée de bière (ou de jus de pomme) pour fêter ça !
Et on recommence !






Monotype à 8 mains


Monotype à 6 mains


Anicet et Amandine : dessins et tampons à tout va !
Lucille en pleine action !





Louis Marie et sa toute dernière pointe sèche 
Claire Poisson et Laurence Le Chau et les invités : 
Jean Michel, Anicet et Amandine, Lucille, Louis-Marie, Alexandre, Sonia, Marc, Maël, Antoine.


Un peu d'histoire !
Chaque métier à son Saint Patron
Saint Jean Porte Latine est le protecteur des ciriers, des typographes et des imprimeurs 
(et l'a aussi été pour les vignerons et les tonneliers...
Au 1er siècle après J.C., l'apôtre et évangéliste saint Jean est amené, sous les ordres de l'Empereur Domitien, d’Éphèse (où il aurait résidé) à Rome pour subir un supplice qui lui donnera son nom de "Saint Jean Porte Latine". En effet, il est condamné par le Sénat à être plongé dans un bain d'huile bouillante au pied de la porte de Rome menant vers le Latium (région d'Italie au niveau du genou de la botte) mais ce bain n'a pas l'effet escompté et saint Jean en ressort rafraîchi et rajeuni.

Depuis, cette porte a été renommée la Porte Latine. Avec ses battants à charnières centrales, elle aurait eu la forme d'un livre et l'huile censée brûler saint Jean serait apparenté aux encres grasses utilisées dans l'imprimerie, d'où le choix de ce Saint Patron. 
L'ensemble des outils des ouvriers typographes s'appelle le "Saint Jean".
source : imprimerie plancoet