9 mars 2012

LE LIVRE KANATA JAPON

Kanata Japon est un livre collectif des Éditions Artegraf, deuxième opus de notre collection Carnet de voyage imaginaire

Avec les estampes de Florence Bernard, Élodie Bru, Sara Campo, Anne Chériez, Delphine Deshayes, Barbara Dumas, Hélène Glowinski, Julien Hanriot-Colin, Marine Jubert, Roxane Lebacque, Julia Le Chau, Laurence Le Chau, Claire Poisson et Clémence Pollet • Préface et haïkus de Jacques Fuentealba • Relié à la japonaise par Anne-Claire Fessard • Imprimé sur BFK Rives et papier Japon • Numéroté sur 12 exemplaires • Achevé d’imprimer en février 2012 à 9732 km de Tokyo •





---
Préface


« Je crois que le beau n’est pas une substance en soi, mais rien qu’un dessin d’ombres, qu’un jeu de clair-obscur produit par la juxtaposition de substances diverses »¹, écrivait Junichirô Tanizaki. Non content de présenter une esthétique spécifique au Japon, par opposition à l’Occident, l’auteur à travers son essai saisit certains traits de l’essence de l’âme nippone. Cet attachement à l’ombre, dans un archipel que l’on surnomme pourtant le pays du soleil levant, est sans doute une des manifestations de l’aïmaï, cette ambiguïté que l’on retrouve dans la société, dans les arts, dans la langue même avec ses nombreux doubles sens et approximations.
Il serait illusoire de prétendre résumer le Japon en quelques mots et quelques gravures... Ce pays pluriel nous étourdit de ses innombrables facettes. Sans prétendre à l’exhaustivité, Kanata² Japon a pour volonté affichée d’offrir des visions particulières du Japon à travers ces quinze gravures, d’ouvrir des fenêtres sur ce pays à travers le regard d’artistes francophones ayant chacun sa propre sensibilité et compréhension de cette culture sur de nombreux points aux antipodes de la nôtre. 

Jacques Fuentealba

¹ Éloge de l’ombre, de Junichirô Tanizaki (traduction par René Sieffert), 
éditions Publications Orientalistes de France, 1977
² Kanata peut être traduit par « Là-bas » ou « au loin ». (NdA)
---

LE LIVRE - reluire japonaise et impression à chaud

CLAIRE POISSON - Image d'un monde flottant
eau-forte et papier entoilé

MARINE JUBERT - Jardin Hama-Rikyû
ciseaugraphie perdue
et BARBARA DUMAS - Yume No Chimata
pointe sèche, berceaux et autres instruments piquants

DELPHINE DESHAYES - Fragile Archipel
gaufrage et crayon

ELODIE BRU - 35° 40' 15" N, 139° 46' 19" E
linogravure

Julien Hanriot-Colin - Kami linogravure et composition typographique au plomb

HÉLÈNE GLOWINSKI - Ciels
xylogravure
 et ANNE CHÉRIEZ - Arôme
eau-forte

LAURENCE LE CHAU - Pastille Iki
linogravure

RELUIRE originale façon japonaise

8 mars 2012

Salon du Livre

Cette année encore, vos éditions préférées étaient présentes aux côtés
de l'école Estienne et de la Mairie de Paris sur le Salon du Livre parisien!

L'occasion d'imprimer en direct sous les yeux ébahis des enfants (et de leurs parents) nos marques-page en linos gravés spécialement pour l'occasion!

Et de lancer le nouvel ouvrage de notre collection de carnets de voyages imaginaires: après le Mexique, direction le Japon avec Kanata Japon, regroupant 14 estampes et bien d'autres surprises...








2 mars 2012

MARINE JUBERT : Ciseaugraphie perdue

 



Un petit aperçu
du Jardin Hama Rikyû , révélé en quelques coup de ciseaux !
Une estampe de Marine Jubert , extraite de Kanata Japon

LAURENCE LE CHAU : Recherchez l'élégance ...



Pastille Iki , une linogravure de Laurence Le Chau, à découvrir dans notre ouvrage, KANATA JAPON.