19 sept. 2011

Artegraf, été 2011


Les membres de l'association Artegraf se rendent toute l'année à Malesherbes pour mettre en place le musée et produire des ouvrages dans notre atelier.
Cet été, nous nous sommes organisés un séjour de 15 jours à l'atelier.
Un temps de création et de production ponctué par les visites hebdomadaires de "l'équipe du jeudi" constituée par des bénévoles de l'association. Au programme ces jours-là: transmission de savoirs-faire et travaux d'aménagement: impression lithographique, calage typo, installation d'un atelier de sérigraphie, installation des balanciers et archivage des livres de notre bibliothèque dédiée aux arts et industries graphiques





Côté création, chacun est venu avec ses projets personnels à réaliser sur les presses de l'atelier: lithographie pour Marine, impression taille-douce pour Delphine, typographie pour Ayako et Claire, linogravure pour Clémence et Laurence.

Nous avons aussi profité de ce temps ensemble pour réaliser une œuvre collective. Ce qui devait être un cadavre exquis s'est peu à peu transformé pour devenir une sorte de damier. Le jeu: chaque artiste dispose d'une plaque de cuivre pour produire une estampe de 15cm sur 15. Nous avons défini 2 points sur chaque côté du carré à utiliser obligatoirement. Toutes les images se relient donc en ces points ce qui amène continuité ou ruptures inattendues. Le thème: "Où vas-tu?", reprend l'idée de circulation entre les images qui est au cœur du projet. Une reliure sur tissu permettant de jouer avec ces juxtapositions par le pliage est prévue mais nous comptons aussi proposer les images à l'unité.







D'autres projets, que nous menons sur le plus long terme avancent, comme celui sur les vignettes récoltées dans nos collections et qui fera l'objet d'un ouvrage mêlant mémoire de l'atelier et interventions contemporaines ou le projet de reconstitution d'une casse typographique de manière monumentale.



Nous tenons aussi à remercier vivement tous ceux qui nous ont rendu visite.
On peut dire que le temps passé à discuter entre artistes ou invités est aussi précieux que celui passé à produire nos œuvres. C'est là la force des associations: l'échange des idées et des savoir-faire. De ce point de vue, Artegraf n'est pas en reste.